Vous venez d’hériter d’une ancienne maison de maître et n’avez qu’un seul désir : l’occuper sans tarder. Cependant, il vous faudra la réhabiliter pour qu’elle soit habitable et confortable. Dans votre précipitation, c’est en cours de travaux de votre projet de rénovation que vous vous rendez compte que les dépenses en travaux sont exorbitantes… Voici le genre d’erreurs à éviter surtout.

Sous-estimer les matériaux

Vous êtes tout excité à l’idée d’habiter votre nouvelle maison d’autant plus que vous aviez déjà ficelé votre demande de crédit bancaire pour la rénovation complète de votre ancienne maison de maître. Vous estimez que votre budget sera largement suffisant. Cependant, il ne faut jamais sous-estimer les matériaux de construction. Ceux-ci constituent une grande portion du budget de rénovation, dans la mesure où ce que vous pensiez être un simple remplacement des revêtements usagés, entre autres, peut coûter plus cher que prévu. De même, la quantité des matériaux nécessaires peut augmenter au fil des travaux sur un chantier de rénovation par rapport à un chantier de construction neuve. Le meilleur moyen d’éviter les mauvaises surprises est alors de confier à un professionnel le soin d’analyser la quantité et le volume de matériaux nécessaires aux travaux. Pour ce faire, faites appel à un architecte du bâtiment qui sera à même de vous fournir un devis détaillé des matériaux de remplacement.

Surestimer son savoir-faire

L’idée de rénover soi-même sa propre maison apporte généralement de l’enthousiasme. Mais sur une maison ancienne, la rénovation peut demander d’énormes travaux ainsi que du professionnalisme afin d’obtenir un rendu satisfaisant. Il faudra en effet refaire le carrelage, la plomberie, les menuiseries, les revêtements, les peintures, sans oublier le ravalement de la façade pour que la maison retrouve sa jeunesse. Il arrive que vous prévoyiez le remplacement d’une seule partie du carrelage. Cependant, en cours de travaux, toute l’intégralité de la surface est endommagée. Si vous n’envisagez pas de confier les tâches à une entreprise de construction, il est toujours recommandé de faire faire les tâches spécifiques à des artisans compétents.

De même pour le ravalement de façade. Il ne suffit pas de recrépir le mur de votre nouveau domicile et de refaire les revêtements-intérieurs et extérieurs. Il importe auparavant d’en assurer l’étanchéité. Pour ce faire, il faudra colmater les fissures avec un enduit adapté, éliminer les végétations nuisibles ainsi que toutes traces de moisissures, s’assurer qu’il n’y ait aucune infiltration d’eau ni remontée capillaires dans les murs… Autant de tâches qui requièrent le doigté des artisans qualifiés. Si vous désirez le faire vous-même, pour ne rien oublier et pour s’assurer que tout soit réalisé dans les règles de l’art et dans l’ordre chronologique, il faudra planifier les tâches et vous organiser en conséquence. Une mauvaise organisation ou planification peut en effet entraîner un dépassement de votre budget.

Négliger la sécurité du chantier

Dans votre précipitation à entamer les travaux, vous omettez de prendre les précautions d’usage sur un chantier de rénovation. Sachez que les risques d’accident sont très élevés, que ce soit pour vous, pour les passants ou pour votre entourage. Il en est ainsi de la chute de matériaux et d’objets, entre autres. Si vous devez réhabiliter vos combles en vue d’installer votre dispositif d’isolation thermique, vous seriez sans doute amené à grimper sur le toit de votre maison. Vous serez ainsi exposé à un risque de chute ou de blessures… Vous risquez également de laisser tomber un outil, par exemple, et de blesser un piéton… Creuser des fossés dans la cour ou devant votre portail en vue de mettre en place des canalisations expose les passants à des risques de chute…

À l’instar d’un chantier de construction neuve, celui de rénovation devra également être sécurisé. Il importe ainsi de dégager et d’évacuer les déchets, débris et gravats au fur et à mesure de la finition des tâches et de nettoyer le chantier. Un architecte habilité saura vous informer des risques encourus ainsi que de fournir les consignes de sécurité indispensables à votre chantier de rénovation. En fonction de l’envergure de votre chantier, des panneaux de signalisation ou notes d’affichage peuvent être mis en place pour informer vos ouvriers, les visiteurs et les passants des risques d’accident sur le chantier.

Négliger le matériel et les équipements

Des travaux réalisés de manière artisanale par vos propres mains seraient votre grande satisfaction ! Vous vous faites sans doute aider par vos amis et entourages dans vos travaux de réhabilitation. Dans ce cas, il est recommandé de recourir à du matériel adéquat. Pour réaliser les travaux d’isolation thermique ou encore de revêtements des murs extérieurs, par exemple, il vous faudrait une plateforme mobile à même de vous permettre d’effectuer en toute sécurité des tâches en hauteur. Se contenter d’une échelle serait une erreur qui peut être fatale, dans la mesure où vous ne disposeriez d’aucun support pour assurer votre position et déposer les matériaux. L’idéal est de recourir à la location de matériel approprié tel qu’échelle à plateforme élévatrice ou à bras oscillant, des gants antidérapants…