Dans le cours des années, certaines tendances en décoration et styles immobilières finissaient par devenir démodées et vieillottes. Néanmoins, certaines ont survécu et reviennent sur le devant de la scène. Le cannage en fait partie. Célèbre au début du XXe siècle, celui-ci réapparaît dans les collections de designers après une longue période d’absence. Puis, il est devenu un « must have » en matériau de décor intérieur. 

Le cannage : petit résumé

Un style unique et successif, le cannage est apparu en Europe au XVIIe siècle. Il s’était répandu un peu partout, même durant le règne de Louis XIV. Effectivement, cette technique consiste à faire des tressages des cannes de rotin entre elles. Utilisée principalement pour la fabrication des assises (tels que les fauteuils, les chaises, les bancs, les canapés et des tabourets), celle-ci associe le confort et l’esthétique. Par la suite, ce tressage de rotin est devenu dominant. Pourtant, celui-ci est devenu vieillot et resté aux oubliettes durant quelque temps. Grâce à la chaise de style « bistrot », ce dernier a repris les cours de choses en 1859. Toutes les terrasses des Européens ont été couvertes par ce dernier au fur et à mesure du temps. Malheureusement, cette tendance déco est retombée dans l’oubli et remplacée par des matières plus nobles (métal, inox, bois, etc.). Actuellement, les préoccupations pour la protection d’environnement font la une des exclusivités. Et ce, l’usage des matières naturelles est devenu un véritable « must have.” Conséquemment, le cannage regagne de terrain dans les actualités des décors et devient de plus en plus omniprésent sur le monde des meubles.

Ses atouts

À part le fait qu’il privilégie de matières 100 % naturelles, le cannage offre une décoration nordique. En effet, ce dernier peut être utilisé comme lanières, une sorte de ruban permettant d’avoir une légère porte. Cette dernière permet de laisser passer la lumière et créer une ambiance chaleureuse dans la maison. Faisant partie des matières douces et conforts, il reste quand même solide et robuste pour une utilisation fréquente. Néanmoins, le plus grand atout du cannage est son adaptation à tous les styles. Tout est possible : déco vintage, bohème, chic, artistique, exotique, mais il faut juste trouver les bonnes pièces. Hormis son intégration facile, il peut se marier avec toutes les couleurs : que ce soit de l’orange ou du vert émeraude. En outre, celui-ci peut être parfaitement associé à n’importe quelles matières comme le métal ou le velours. Plonger dans une ambiance rétro et sauvage, le rotin séduit les amateurs de décoration mobilière par ses dessins ajourés et sa coloration naturelle.

Son utilisation

À l’origine, le cannage est conçu pour les assises, mais au fur et à mesure du temps, il se retrouve partout. Et surtout, il figure sur de nombreux meubles et accessoires de décoration intérieure grâce à sa robustesse et sa solidité. Hormis les chaises et les fauteuils, il y a les portes de buffets ou commodes, les paravents, les meubles TV, les têtes de lit, les tables de point ainsi que les bureaux évoquant parmi les mobiliers fabriqués à partir du rotin. Une vraie tendance, des objets de décoration telle que des luminaires, des lustres et des miroirs sont désormais disponibles en rotin. Adapté avec d’autres matières, ce dernier stimule un effet spécialement vintage. D’ailleurs, une pièce entière peut être confectionnée de rotin (meuble, déco, etc.) ou même incruster seulement les murs. Habiller sa chambre de tels sorts la rend encore plus stylée et authentique. Une fois de plus, le cannage peut se trouver dans le salon. En le mixant avec les autres matériaux tels que les tissus, le verre ou les métaux, ce dernier pourra donner une allure parfaitement tropicale. Grâce à sa faculté de se marier avec toutes les couleurs telles qu’elles sont (noir, bleu, rouge, blanc, etc.), il peut se fondre dans tous les décors.

L’entretien : comment faire ?

Il est vrai que le cannage est un matériau qui possède une solidité et une robustesse sans faille. Et concernant sa durée de vie, celui-ci reste incroyablement durable puisqu’il peut survivre plus de vingtaines d’années. Néanmoins, ce dernier nécessite quand même un peu d’entretien. Tout d’abord, il faut penser à bien choisir son emplacement dans la maison. Placer des meubles ou objets en rotin dans une pièce humide (comme la salle de bain) est fortement déconseillé. Effectivement, l’humidité lui fait courir le risque de se déformer. Pourtant, les éventuels risques de faire griser le rotin peuvent arriver dans le cas d’une exposition en plein soleil. Après avoir trouvé l’emplacement idéal, il suffit de quelques gestes simples pour bien conserver l’aspect, la couleur, ainsi que la solidité du cannage. L’un des gestes les plus importants est de le nourrir avec de la cire incolore. Cela lui permet de rester souple tout en étant doux et brillant. Le dernier, mais pas le moindre est l’évitement coûte que coûte de l’usage des solvants et des produits abrasifs. Ces produits pourraient l’endommager.