Toute nouvelle installation ou rénovation relative au réseau électrique dans la salle de bain est régie par la norme NF C 15-100. Cette dernière renferme plusieurs consignes de sécurité à ne pas prendre à la légère.

Norme électrique dans la salle de bain : quelle utilité ?

La norme d’électricité pour salle de bain a été établie dans le but d’assurer la protection des personnes qui utilisent cette pièce ainsi que des appareils électriques (rasoir, sèche-cheveux, brosse à dents électrique, etc.).

Étant une pièce humide, la salle de bain est, en effet, un endroit qui est très favorable au court-circuit. Ce dernier peut engendrer une électrocution mortelle. Et sans une intervention rapide, le court-circuit qui se produit dans la salle de bain peut se transformer en incendie. Cette dernière peut par la suite se propager à grande vitesse dans toutes les autres pièces de la maison.

Pour éviter tous ces soucis, la norme NF C 15-100 a été instaurée. Depuis sa création en 1969, celle-ci a évolué afin d’offrir plus de sécurité aux Français.

Que prévoit la norme électrique pour la salle de bain ?

La norme électrique NFC 15-100 définit trois zones de sécurité à mettre en place dans la salle de bain. Le volume V0 désigne l’espace alloué à la douche italienne ou la douche sans receveur. À l’intérieur, il est strictement défendu d’installer des appareils électriques.

La zone qui est située en haut de la baignoire ou de la douche est appelée volume V1. Seuls les luminaires, les interrupteurs avec un système d’alimentation de type TBTS 12V, ainsi que les chauffe-eau électriques à partir de l’IPX5 y sont autorisés. La hauteur de chacun de ces appareils ne doit pas dépasser les 3 mètres. En dessous, aucune installation électrique n’est permise.

Le volume V2 représente l’entourage de la baignoire ou de la douche. Y sont autorisés les appareils de chauffage de classe II, les luminaires de classe II, et les prises électriques à partir de l’IPX4 pour les rasoirs entre 20 et 50 VA.

Si vous comptez équiper votre salle de bain d’un lavabo, assurez-vous d’avoir bien respecté la distance minimale autorisée de 1 m à partir de la baignoire ou de la douche. La prise de courant à utiliser doit être munie d’une broche de terre et équipée d’un disjoncteur différentiel de 30 mA. Pour ce qui est de la machine à laver ou encore du sèche-linge, leur emplacement doit se situer au-delà de 60 cm de tout point d’eau dans la salle de bain.

Comment respecter la norme électrique dans la salle de bain ?

Tout au long de votre installation électrique, l’ensemble des textes relatifs à la norme d’électricité pour salle de bain devrait être affiché ou au moins disponible à tout moment. À chaque fois que vous commencez une installation, lisez-la d’abord attentivement.

En lisant bien les recommandations, vous vous êtes certainement aperçu que les prises électriques ainsi que les appareils électriques sont soumis à des revendications spécifiques. L’indice IP désigne le niveau d’étanchéité des appareils, tandis que la classe évoque leur nécessité d’être reliés à la terre ou non. Lors de l’achat de vos matériels et équipements, assurez-vous alors qu’ils soient conformes aux exigences prescrites.

Étant donné la complexité des recommandations techniques, mieux vaut confier la réalisation de l’installation électrique dans votre salle de bain à un professionnel en la matière. De cette manière, vous êtes certain de pouvoir utiliser cette pièce en toute sérénité.