Avoir un espace en plein air est une grande chance surtout s’il y a un enfant dans la maison, voire deux ou plus. Pour vaincre l’ennui et les détacher définitivement de l’écran de télévision, il faut essayer de les emmener dehors, non seulement pour explorer la nature, mais surtout pour apprendre à bouger et à se coordonner tout en s’amusant. Le terrain de jeu, toujours trop éloigné de la maison ou mal placé, peut être reproduit dans les murs de votre propre jardin. Si vous avez des compétences manuelles et de la passion, vous pouvez commencer à réaliser votre projet.

Construire son aire de jeu : par où commencer ?

Lors de la conception d’une aire de jeu à l’extérieur de votre maison, il est important de vous poser une série de questions. En attendant, quel est l’espace dont vous disposez ? Avant de planifier votre aire de jeu, il est bon de mesurer le jardin, d’étudier sa position par rapport au soleil et de marquer les zones à l’ombre. Il est évident que le budget dont vous disposez est un facteur de discrimination important. Sur cette base, vous pouvez décider d’utiliser des matériaux en bois recyclé ou d’acheter des pièces préfabriquées. Comment organiser l’espace de jeu ? Commençons par le sol. En général, la pelouse et le sol suffisent pour recouvrir la zone, bien que, selon les jeux que vous décidez de faire, vous pouvez aussi imaginer de couvrir le sol avec des matériaux spéciaux “anti-traumatiques” comme ceux que l’on trouve dans les parcs publics. Le plancher antichoc ne peut être monté qu’après avoir créé un fond spécial sur lequel placer le revêtement de sol. Le fond idéal devra être monté avec une épaisseur d’environ 10-20 centimètres tandis que les tuiles, quelle que soit leur taille, en raison du fait qu’elles sont perméables et de leur fonction d’évacuation des eaux de pluie, doivent avoir une pente de 2-3%. L’assemblage commence par les coins, avec les tuiles individuelles placées les unes à côté des autres. L’une des formules les plus simples pour installer le sol antichoc est certainement les dalles à fermeture éclair qui ne nécessitent aucun type de collage.

Quels jeux et comment les positionner ?

Le printemps et l’été sont les meilleurs moments pour exploiter l’espace extérieur et, par conséquent, l’aire de jeu. Il est donc absolument conseillé de créer des zones ombragées, en utilisant, par exemple, des arbres ou des pergolas. Une bonne idée est d’avoir à proximité des plantes qui éloignent les insectes, comme les moustiques, et des plantes aromatiques que les enfants peuvent découvrir avec tous leurs sens. Retirez les outils de jardinage et inspectez le jardin en retirant toutes les matières dangereuses telles que la tôle ou le verre et surtout vérifiez que les surfaces en bois sont lisses et sans échardes ni clous. Ensuite, fixer un banc dans la zone sera très utile pour se reposer. Vous pouvez l’acheter ou le fabriquer vous-même. Le choix des jeux à placer dans l’espace de votre enfant doit être précis et adapté à l’âge de l’enfant. La taille de l’espace constitue une grande partie de la sélection. Cependant, quelles qu’elles soient, elles sont inévitablement des glissements et des balançoires. Si la première peut être achetée préfabriquée, la balançoire est facile à réaliser en utilisant les branches d’un arbre et en utilisant des cordes et de vieux pneus. Une belle maison en bois coloré est un élément toujours apprécié par les enfants. Il s’agit d’un espace réservé, presque secret, où les enfants peuvent se sentir protégés. L’aire de jeu est en effet aussi un lieu de socialisation et d’inclusion qui découle du fait que l’accès aux adultes est “fermé”.

Selon l’espace et le budget

Si le trampoline est une structure complexe qui doit être rendue particulièrement extrêmement sûre, le bac à sable est facile à réaliser. Il s’agit, en fait, de créer un petit espace clôturé dans lequel du sable sera placé. Les enfants pourront jouer à l’intérieur de la clôture avec les jeux d’été classiques et fabriquer des châteaux et des moules. Quelques planches de bois assemblées et le mur d’escalade est presque prêt. Fixez la planche le long d’un mur ou d’une clôture ou donnez-lui une pente en la fixant à un tronc. À ce stade, collez une série de formes colorées (en bois plastique ou autre) plus ou moins ergonomiques sur la planche. Ils serviront de support aux mains et aux pieds pour escalader le mur. La fixation doit être parfaite, mieux assurée par des vis et des boulons. Pour réaliser le dossier, il suffira d’utiliser une ancienne échelle. Il faudra y ajouter des cordes et des cordages. Le jeu idéal pour la coordination et le mouvement.